La steppe

Calendrier
X
<   Septembre   >
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Captain Zabardast

Le Captain Zabardast est à l'Inde ce que le Général est à la France, mais avec la moustache plus broussailleuse et la tenue en spandex plus près du corps.

Dernier survivant de la planète Dourka Grah située loin de notre galaxie, notre héros, dont les trois parents1 ont donné le doux nom de Pra'-bhu Ka'-Pour, est arrivé sur notre Terre il y a de cela une quarantaine d'année. Le vaisseau interstellaire qui le transportait atterrit dans une petite vallée tranquille du Bihar. L'engin et son contenant furent découverts par un couple d'épiciers, les Prakash, qui décidèrent d'adopter le bambin, car il avait du potentiel ce petit, et de modifier le vaisseau pour en faire une citerne d'eau. Ils donnèrent le nom de Krishna à Pra'-bhu Ka'-Pour, car il avait le teint bleuâtre. À quatre ans, ce dernier prit la décision de partir apprendre les Védas auprès de grands maîtres nus sur les pentes de l'Himalaya. On pleura beaucoup, mais rien ne put le faire changer d'avis : il était temps pour lui de devenir un homme. Cela lui prit seize ans, dont dix avant que ses parents n'acceptent de le laisser quitter le foyer.

Musclé comme un acteur de péplums, la moustache en guidon, il prit ensuite six mois de cours par correspondance afin de devenir officier de police. Il rata par deux fois le concours, mais la troisième fut la bonne.

Avec sa première paie, il invita ses parents, ses quatre frères, ses six sœurs et sa tante Aarti au cinéma et leur offrit à chacun une crème glacée. Avec la deuxième, il s'acheta du tissu élastique pour se faire une tenue de super-héros et une paire de lunette pour parfaire sa double identité. Il dût attendre sa troisième paie pour acquérir une machine à coudre et devenir le héros que nous connaissons tous – après avoir reçu la bénédiction de la déesse-mère, bien entendu.

Depuis lors, le Captain Zabardast, juché sur le toit d'une havelî de Jaisalmer, scrute chaque soir, grâce à sa vue surhumaine (c'est un super-héros après tout), l'entièreté du pays dont il est le gardien. Majestueux de nuit en tenue moulante, quoiqu'il a pris un peu de ventre depuis sa jeunesse, il l'est aussi de jour, en tant que sous-inspecteur Krishna Prakash, bien installé dans sa petite guérite à l'entrée du marché de Lakhisarai au Bihar.

Ses ennemis sont nombreux : le machiavélique professeur Dhamaka, l'odieux maréchal Noowallah, le faussement sympathique Amiral Gros-Jean comme devant, le cruel Lahori Mollah Pajama… Mais, fort heureusement, il ne lutte pas seul contre les forces du mal : tout le peuple indien (sauf les méchants), le colonel Zindabad en tête, ainsi que Bandooq Khan, l'homme atomique du Pakistan, l'aident dans sa mission.

Tremblez vilains, le justicier védique veille !

1. La procréation sur cet astre nécessitant l'action de trois individus, cette famille est, somme toute, assez banale.